Jour : 12 février 2019

Vague à l’âme : l’anglais en voyage

J’ai mis un moment à mettre le doigt sur ce qui m’avait dérangée pendant notre voyage en Islande : l’anglais.

Ceux qui ont lu notre page de présentation savent que ma partie, c’est la littérature, et en particulier la littérature française, même si je suis plutôt calée en littérature étrangère, et russe en particulier. J’aime les beaux textes francophones, mais aussi les belles traductions. Par contre, je n’ai jamais suffisamment étudié l’anglais de manière assez poussée pour considérer la langue autrement que comme une langue utilitaire : j’ai fait allemand LV1, et russe LV2, avec du latin, et un peu de langues régionales par-dessus le tout. Je fais partie de ces gens qui parlent de surmenage au lieu de burn-out, qui font des listes-tout-court plutôt que des to-do lists, qui tiquent devant la prolifération des coachs en tout genre, et préfèrent ne rien vérifier du tout plutôt que de checker s’ils ont tout ce qui leur faut. Autant dire que je ne suis pas une fanatique de la langue de Shakespeare.

> Lire la suite
Twitter
Pinterest
Instagram